L’ART PAYSAGER ZEN

Un ouvrage dédié aux aménagements paysagers zen à l’intention des passionnés – professionnels et particuliers.
Vous y trouverez de très nombreux conseils et le descriptif exhaustif de 30 projets abondamment illustrés de diverses surfaces et applications : une source d’idée pour la conceptualisation de vos projets.

L’auteure. Marie-France Mainil, fille de pépiniériste, rejoint l’entreprise familiale également active dans le paysagisme. Une évidence l’ayant frappée : concevoir des espaces verts était ce qui la passionnait au plus haut point. Cela fait maintenant plus de 15 ans que les créations se succèdent, presque une centaine à ce jour.

L’auteure

Marie-France Mainil, fille de pépiniériste, rejoint l’entreprise familiale également active dans le paysagisme. Une évidence l’ayant frappée : concevoir des espaces verts était ce qui la passionnait au plus haut point. Cela fait maintenant plus de 15 ans que les créations se succèdent, presque une centaine à ce jour.

Au cours de ses recherches personnelles en termes d’expression métaphorique, la pratique de Marie-France Mainil s’est profondément enrichie lorsqu’elle a commencé à se plonger dans l’art des maîtres jardiniers du Japon. Après s’être immergée dans ces univers aussi complexes qu’inspirants, elle en a élaboré une approche métissée, où le travail de l’espace doit beaucoup aux jardins que l’on dit « zen ». Ses jardins sont beaux, certes, mais en général ils ne sont pas là seulement pour décorer, ils servent à suggérer, s’élever, larguer les amarres.

Vous pouvez apprécier ce très bel ouvrage en « feuilletant » quelques « bonnes pages » :

DESCRIPTIF  TECHNIQUE

Format: 240 mm x 165 mm
Pagination: 280 + 4 (couverture)
Couverture
impression: 4+4 R°/V° – pelliculage brillant
Couverture papier : Couché Satiné/Mat – Blanc 350 g/m²
Intérieur impression: 4+4 R°/V°
Intérieur papier: Couché Brillant – Blanc 130 g/m²
Épaisseur du dos: 16.4 mm
Façonnage: Broché-cousu collé

Sommaire

1- Introduction
2 – Les plantes à privilégier pour des jardins au millimètre.
3- Les plantes à intégrer pour un impact décoratif en toutes saisons.
4- Dresser les pierres, peindre avec des galets : un art minéral.
5- Les niwakis en architecture de jardin.
6- L’éclairage nocturne ou l’autre visage du paysage.
7- Présentation des 30 projets

Titre des réalisations Description
1 Tel un rouleau peint Sur plus de vingt mètres, une succession de scènes se découpent sur des panneaux ressemblant à des stores en bois. A la façon des rouleaux peints du Japon antique.
2 Pierre bâtie versus pierre sauvage Une vaste cour autrefois industrielle, dans laquelle trois écrins ont été bâtis à l’aide de belles pierres taillées. Il en résulte trois tableaux puissants, dégageant trois atmosphères différentes.
3 Un univers dans un mouchoir de poche Une cour minuscule, prolongeant la cuisine avec pour séparation une immense baie vitrée. Démultipliée par l’approche paysagiste, la nature s’invite à présent dans la maison, lorsque l’on ne répond pas à l’appel d’un extérieur enchanté.
4 Rivière enclavée Dans un espace coincé dans l’angle de deux ailes de bâtiments, coule désormais une rivière faite d’écailles, qui semble surgir d’une grotte ombragée pour se perdre dans le bois rouge d’une terrasse chauffée au soleil.
5 Oasis dans un patio Un vaste atrium surplombé d’une grande verrière, deux parcelles de terre ceintes de pierre bleue dans un océan de carrelages orientaux : il n’en fallait pas plus pour y amener la luxuriance d’une oasis miraculeuse.
6 Vestiges revisités Soufflée par de vieux murs charmants, une évocation tout en nostalgie et en douceur, comme lorsque la végétation s’immisce avec obstination dans des reliques de bâtiments.
7 Jardin promenade Dans la cour d’un centre de « Wellness », un jardin promenade qui accompagne l’usager lorsqu’il sort des bâtiments principaux pour accéder au sauna, logé dans une cabane de bois. Ce jardin est aussi le tableau que l’on contemple lorsque l’on profite du jacuzzi intérieur.
8 En villégiature chez soi Dans un jardin qui encercle complètement la maison, le paysage très stylisé, aux tons clairs et vivifiants, répond aux murs blancs de l’habitation. Une atmosphère profondément dépaysante, qui emmène l’esprit en voyage et apaise.
9 Trois îles flottantes Au lieu d’une parcelle de pelouse difficile à entretenir car trop à l’ombre, un océan minéral de teinte claire a été dessiné : trois îles rondes le parsèment, un paysage différent sur chacune d’elles. L’île maîtresse accueille un vénérable érable japonais aux feuilles de couleur pourpre.
10 Une roche qui ondoie Une maison de rangée, un jardin long et étroit, coincé entre une lourde haie et une mitoyenneté sans attrait, a connu une renaissance ébouriffante. Une roche spectaculaire, un point d’eau, une forêt de bambous, un sous-bois aux allures de sanctuaire, … Les lieux sont méconnaissables et paraissant deux fois plus vastes.
11 Un espace longiligne Une longue bande terre très étirée sur un des côtés de la maison, entre l’accès dallé à la porte d’entrée, et la haie mitoyenne, est à présent traversée de courbes sombres contrastantes, faisant alterner des zones vides et lumineuses, des points verticaux, et des volutes horizontales.
12 Jardin sanctuaire Un bouddha veillant sur un étang, de jolies aires de repos et de méditation. Ceci sous la protection de vieux arbres plein de caractère, à qui on a appliqué le traitement tout en patine raffinée des niwakis. L’endroit dégage une réelle impression de paix et de sérénité.
13 Une traversée de pas Entre le jardin en façade, et le jardin totalement privatif de l’arrière, une large bande de terrain longe un des côtés de la maison et relie le tout. Une traversée métaphorique la parcourt en oblique et invite à aller plus loin, alors qu’un rocher imposant, accolé à un érable du Japon gracile, ponctue le parcours.
14 Trois gués et une île Une grande île entourée d’une rivière : trois gués sous la forme de trois pierres brutes y permettent l’accès. De part et d’autre, la végétation anime de touches vives ou graphiques un ensemble où la sobriété côtoie la vivacité de l’élément aquatique.
15 Le vieil érable et la cabane Dans un espace en retrait, en fait une partie d’un jardin promenade beaucoup plus grand, un vieil érable majestueux avait poussé à proximité d’une cabane de bois foncé. Une véritable aire paysagère a été dessinée autour de ces deux éléments : investi d’une nouvelle poésie, il attire maintenant les regards.
16 Symphonie pour un rocher La pièce centrale est un rocher remarquable, une roche couchée que l’on pourrait qualifier de « suiseki géant ». Tout y mène et tout rayonne de là. Un niwaki hors du commun y a pris racine, et des évocations de torrents tumultueux traversent la composition.
17 La piscine dans les pierres Dans une région au climat doux et aux pierres blanchies, une piscine d’un bleu de lagon a été sertie dans un défilé de rochers, planté de petits arbustes de montagne. Les terrasses tout autour prolongent la clarté des roches. Immergé, on ne voit que le ciel et les rochers qui s’y découpent, percés ici et là de plantes colorées.
18 Toutes les nuances de gris Sur une estrade avec de très beaux murets d’ardoises, un paysage minéral déclinés dans tous les tons de gris. Seules touches claires, des serp

 

Author: lalegia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *